La relativité des religions

La religion est un organe vivant. Il y a trois grandes religions qui sont communément acceptées par la majorité des gens. Rien qu’en considérant ces religions qui sont le judaïsme, le christianisme et l’islam et en faisant abstraction de toutes les autres qui sont moins connus de l’humanité, on se rend compte de ce principe que j’appelle l’aspect organique d’une religion. Je vais développer ce principe un peu plus loin. Bien sûr les croyants de ces trois grandes religions ne seront pas tout à fait d’accord avec le principe d’organique d’une religion. Quand on parle d’un élément organique on admet qu’il nait, qu’il grandit et qu’il meurt. Cela veut dire que c’est un élément vivant, un élément qui possède une naissance, qui grandit, qui a une période de gloire et qui suit ensuite une période de déclin de ses forces vitales et qui vieillit  et que sa vie se termine par sa mort. Alors en acceptant ce principe, on comprendrais mieux pourquoi nous avons autant de religions au lieu d’en avoir une seule. De ce fait une religion aussi vit comme un organe vivant c’est-à-dire elle a une naissance, une croissance, une période d’âge d’or et enfin une période où elle commence à décliner, à perdre ses forces spirituelles et son influence faiblit pour arriver le moment où elle meurt.

les religions sont donc relatives et ne point absolues. Chacune correspond à une époque donnée et avec sa mort renaît une autre qui correspond mieux à l’époque qui suit.

La foi baha’ie affirme être la religion pour cette époque moderne.

Fereydoun B.

11 août 2017